LE PATRIMOINE DE PLEINE-FOUGERES

De son histoire et des occupations successives de la commune, restent des éléments patrimoniaux très intéressants.

MANOIR DU CHAUFFAUT

Il se compose d’un bâtiment principal, d’une maison noble du XVIème siècle, et d’un pavillon ouvert sur la route. Celui-ci se distingue par une tourelle d’angle, sommée d’un dôme en ardoise.

LA MAIRIE

Constituée de 2 bâtiments, l’actuel Musée Henri Onnée conserve le schéma de la Halle aux marchés avec ses grandes Arcades. Autrefois, les habitants du village s’y rendaient pour y vendre leur récolte. L’autre bâtiment a abrité la mairie et le bâtiment de justice et de paix.

La Mairie

LE LAVOIR

Il représente l’époque où les femmes du village se retrouvaient pour faire la lessive et surtout pour échanger lors de grandes discussions.

Le Lavoir

L’EGLISE SAINT MARTIN

Entièrement rénovée, elle a été construite ( en 2 phases : 1826 e 1843) sur les bases de l’ancienne église. De style néo classique, son originalité architecturale est marquée par un clocher de forme massée et par un fronton triangulaire orné de pierre de Caen.

LE GISANT

Cette pierre sculptée serait une ancienne dalle funéraire. Y est représenté, un chevalier vêtu d’une armure ayant les pieds sur un lion. La tête de ce personnage est protégée par une arcade encadrée par 2 écussons décorés qui laissent supposer que ce chevalier serait l’un des seigneurs du Plessis Chesnel. Cette dalle a autrefois servit à la construction d’un pont, la face sculptée était placée vers l’intérieur du caniveau. Aujourd’hui, elle se trouve à l’entrée de l’église .

LA TOMBE DU CHANOINE BACHELOT

Curé de la paroisse de 1827 jusqu’à sa mort en 1852, il participa à la reconstruction de l’église Saint Martin vers 1843.

On peut lire sur cette tombe « Ici Repose, auprès de cette église bâtie par ses soins, le corps de vénérable discret Mre Jean Alain BACHELOT en son vivant curé de cette paroisse, Chanoine Honoraire.

Témoignage de reconnaissance de ses paroissiens et de ses amis. »